Compte Rendu D’AG du 55 Mars

Ordre du jour:

  1. Bilan du week-end
  2. Réponse à l’article du monde sur la nuit debout aux Flamants
  3. Organisation du 28 avril // Discussion sur le lieu de Nuit Debout Marseille
  4. Point de politique interne (problème G.) = Reporté à Lundi

1. Bilan du week-end

Samedi lors de l’action de séparation de l’Etat et du MEDEF, 2000 tracts appelant à la grève et à la nuit debout du 28 ont été distribués. Ces tracts sont à réimprimer et à diffuser massivement avant jeudi.

Vendredi, Laurie souligne le fait que beaucoup de personnes présentes au concert n’avait pas conscience de l’enjeu Nuit Debout derrière d’où la nécessité de communiquer plus autour et pendant ces événements. Est émise l’idée d’un tract recto – verso avec une recto annonçant l’événement quelqu’il soit et un verso soulignant les enjeu de la lutte contre la loi El Khomry et autres. Il est demandé de faire attention à l’organisation d’événement festifs qui occultent la dimension de lutte du mouvement. Ceux-ci doivent être un moyen de sensibiliser et de mobiliser mais pas apparaître aux yeux des participants comme une fin en soi.

Les dégâts causés par Gérald lors de l’organisation de la Nuit Debout aux Flamants sont soulignés et la nécessité de prendre des décisions visant à empêcher le renouvellement d’une telle situation aussi. Il est rappelé que l’initiative de cette nuit debout Flamants venait initialement de Bernard et de Fatima de Pas sans nous.

Les médias ont saisi l’occasion pour diviser les militants de Nuit Debout et les populations des quartiers (cf point du jour n°2).

Même si la soirée à été compliquée  (accueil test mais accueil réel de la part des organisateurs côtés Flamants) et les militants des asso très critique envers Nuit Debout, elle a permis d’amorcer un contact pour commencer/continuer à bosser ensemble. Un groupe de travail Nuit debout relations avec les quartiers nords à été créé.

La question se pose des interlocuteurs à favoriser dans les quartiers. Des assos ou pas et si oui quelles asso, ne faudrait – il pas privilégier le contact direct avec les gens, les mères de famille? La réponse apportée est celle de contacts variés tant avec les assos plus institutionnelles qu’avec les autres et les personnes directement. Il faut aussi travailler sur une cartographie des assos qui pourraient être de possibles interlocuteurs. Pierre rapporte un propos intéressant de Fatima qui souligne le fait que ce n’est pas Nuit Debout qui va apporter aux banlieues mais bien les militants et habitants des banlieues qui peuvent nous apporter. Dans cette optique deux rendez-vous paraissent importants:

L’occupation du Vieux-Port, comme place du centre ville où descendent plus facilement les banlieues que le cours ju (notamment lors de victoire de l’OM même si ça fait longtemps qu’une telle chose n’est pas arrivée:))

L’appel au rassemblement, samedi prochain à 15h au Canet en soutien à Hafed, 16 ans, menacé d’expulsion suite au refus de sa demande de titre de séjour. Appel lancé par la famille de celui-ci.

Volonté manifeste de retourner aux Flamants pour continuer à construire même si pas de date avancée et même s’il ne faut pas oublier que l’on doit nous même nous structurer plus solidement en centre ville.

Proposition: Faire un débat sur la répression aux Flamants.

En conclusion, participons d’abord à leurs actions, puis envisageons plus tard de se retrouver pour échanger sur nos luttes.

2. Réponse à l’article du monde sur la nuit debout aux Flamants

Lecture par Sarah d’une proposition de communiqué de presse en réponse à l’article pourri du Monde. Plusieurs remarques sont faites:

  • Problème avec le terme mixité sociale
  • Remettre la revendication de retrait de la loi EK
  • Texte un peu trop long, en faire une synthèse
  • Ne pas parler de « barrières ou murs chimériques » quand ceux-ci sont réels
  • Préciser que les échanges ont duré pendant 4h
  • Parler de l’intervention de 2 jeunes contre l’homophobie et sur le trafic de drogues
  • Souligner que des perches ont été tendues (appel à bénévolat dans les quartiers)

Romain a rédigé un CR factuel de la soirée se divisant en deux parties le contexte et le déroulement. Il lit la partie « contexte » que l’on propose de mêler à une réécriture du communiqué de Sarah.

La question se pose de savoir à qui envoie-t-on le communiqué, s’il s’agit d’un problème local ou national (la relation quartier-nuit debout.)

On décide de laisser les rênes aux personnes impliquées dans l’écriture, notamment Romain et Sarah pour proposer une nouvelle version. Le doute subsiste sur à qui l’envoyé même si on semble pencher pour le Monde qui ne le publiera peut-être pas, Mediapart, les journaux marseillais et la presse alternative.

3. Organisation de la journée de jeudi 28

On souligne l’enjeu de la journée de jeudi.

Pour une grève générale et reconductible. Nécessité d’une bonne coordo entre nuit debout et la CGT (réunion lundi matin)

Bien diffuser pendant la manif la tenue de la Nuit Debout pour activer la convergence des luttes et en amont bien diffuser l’appel à la grève.

La logistique de l’orga sur le Vieux-Port est abordée (où on stocke, comment on s’alimente en électricité, où trouve-t-on des camions pour bouger le matos, est-ce que Gilles voudrait pas envisager un déménagement sur le vieux port (ndrl)…), est-ce un thème à laisser seul à la commission logistique? Sarah propose de demander la sono de la CGT lors de la réunion qui aura lieu lundi 25 au matin entre Nuit debout et la CGT.

La personne qui s’occupait initialement de la demande d’autorisation pour l’occupation du Vieux Port, Laurie B., a transmis le dossier à un Cédric ou Kévin.

Est abordée la question du nom, pourquoi pas passer à Marseille Debout, pour s’autonomiser vis à vis de Paris, de certaines pages ou groupe FB…. A voter en AG, peut-être pas jeudi après réflexion car ça interessera pas tout le monde.

Tenue sur le cours ju samedi de 14 à 18h d’une université populaire avec intervention notamment sur les monnaies locales

Stéphane (commission arts) propose un groupe de foro prêt a intervenir en reprenant des messages de nuit debout

Romain précise qu’il travaille avec d’autre sur une proposition d’organisation d’AG semaine// AG week-end à sicuter et à voter demain.

Proposition d’avoir des jours//heures de rdv fixes par commission à filer aux personnes interessées par le travail qu’elles font.

Comment diversifier et optimiser la comm’ qui officiellement compte 70 personnes? (appel aux volontaires parce que les 70 inscrits ne sont pas tous actifs!!)

Volonté de modifier le tract proposé par Pierre: ajouter « ne pas jeter sur la voie publique », le twitter…

A noter: En cas de Mistral, pluie ou autre, le Funiculaire est prêt à héberger Nuit Debout dont un des fondement reste l’occupation de l’espace public.

Télécharger le fly nuit debout 28 avril