Compte-rendu du 49 mars (18 avril 2016)

Compte-rendu du 49 mars (18 avril 2016)

L’Assemblée Générale a débuté à 19h – 19h30.

C’était une AG un peu spéciale, car normalement diffusée en duplex sur TV Debout. La diffusion se fera finalement en différé, à cause de problèmes techniques du côté de la place de la République à Paris.

Faut-il définir des ordres du jour et des votes à l’avance ?

La question de planifier des ordres du jour à l’avance a été soulevée. L’objectif serait que tout le monde sache à l’avance quelle question sera débattue en assemblée, de manière à faire avancer le débat de manière constructive. Il a été également question de savoir si on ne devait pas définir un jour de vote pour les décisions importantes (le vendredi a été proposé).

 

Le choix du lieu : Vieux-Port ou Cours Julien ?

Ensuite, les discussions ont longuement tournée autour de la question du lieu de rassemblement. Certain-e-s souhaitent que les Nuits Debout déménagent au Vieux-Port. Les arguments qui revenaient le plus souvent en faveur du Vieux-Port étaient que le mouvement allait avoir une meilleure visibilité et amener un brassage plus grand des populations marseillaises. Les personnes contre ont invoqué des raisons logistiques (accès à l’électricité, internet, rangement des installations de Nuit Debout). D’autres ont argumenté sur le fait que le Cours Julien était un lieu historique de mobilisations associatives, un quartier populaire et aussi un lieu facile à occuper à cause d’un « vice de forme ». Une personne s’est tout de même proposé de demander une autorisation d’occupation du Vieux-Port à la préfecture.

 

A table : la soupe est servie

Par la commission Logistique. Merci les gars.

 

Finkie

Un débat s’est engagé sur les réactions suscitées par la présence du d’Alain Finkielkraut à la Nuit Debout place de la République, à Paris, samedi soir. Les avis étaient partagés.

 

Tout seul

Un référent de la commission Convergence des Luttes a abordé un problème de coordination quand à une action qui a eu lieu le matin même. Des lycéens du lycée St Charles ont fait une manifestation sauvage dans les rues de la ville. Plusieurs personnes de Nuit Debout devaient venir en soutien, mais une seule s’est présentée au final. Un problème de communication semble avoir été à l’origine du problème. Le référent souligne que la solidarité commence déjà par nous-même et qu’il faut relayer les informations afin que personne ne se retrouve seul lors d’actions.

 

Des actions proposées par le comité Convergence des luttes ( ou action )

Au menu :

  • Un apéro à la mairie de Marseille, en l’honneur de Dominique Tian, député des BDR et 1er adjoint au maire de Marseille, très investi dans la chasse aux fraudeurs du RSA, mais heureux détenteur d’un compte en Suisse. L’action serait prévue le vendredi 22 avril, de 18 à 19 h à la mairie de Marseille. Se rapprocher du comité action pour plus d’infos.

 

  • Un contact a été pris pour travailler avec la radio associative Radio Baumettes, qui propose une antenne faite par les détenus, pour les détenus. Le comité Action fait appel à 2 ou 3 volontaires de Nuit Debout pour participer à une prise d’antenne de Radio Baumettes. Les personnes intéressées sont invitées à se rapprocher au plus vite de la commission CL/ action, afin que les autorisations soient délivrées le plus rapidement possible par l’administration pénitentiaire.

 

Création d’une commission Flamants

Pour répondre à l’urgence de l’organisation de la Nuit Debout du 23 avril aux Flamants, une commission a été créée. Actuellement composée de 3 personnes, elle recherche des volontaires. Il semblerait qu’il y ait du flou autour de l’organisation de cet évènement. Gérald ? Gérald ? Peux-tu nous en dire plus ?

 

Appel à travaux (envie pressante)

  • On recherche des bricoleurs pour faire des toilettes sèches. La commission Environnement / maitrise de l’espace, se réunit mercredi 20 avril, à 18 h, à ce sujet, au cours Julien, en présence d’un membre de l’association Au Bien Commun PACA.

 

Convivialité

  • Il a été abordé l’idée d’apporter des tables basses et des jeux pour s’amuser autour des AG, lors des temps morts, pour faire du lieu un espace festif.
Comments